Portail Grand Angle
Indicateurs de performance

Protocolisation et chaînage des tâches


Des protocoles précis et argumentés ont été élaborés en concertation avec les cliniciens, de façon à ce que la démarche diagnostique soit toujours la mieux adaptée à la situation clinique :


pour gagner du temps et de l’efficacité,

pour optimiser le rapport coût/bénéfice,

pour épargner les antibiotiques de dernier recours et les prescrire seulement lorsque la situation clinico­-biologique le justifie.


Les tâches confiées aux automates et aux différents appareils n’ont pas été conçues isolément, appareil par appareil, mais intégrées dans une procédure d’ensemble que l’on pourrait qualifier de « parcours de laboratoire », par analogie avec le « parcours de soins ».


Organisation et mobilisation des équipes pour une couverture « 24/7 »


Pour maximiser le bénéfice médical des appareillages de haute technologie, il était indispensable que le laboratoire de microbiologie soit opérationnel 24h/24 et 7j/7. Informés bien en amont et tout au long du processus, les techniciens de laboratoire ont adhéré pleinement au projet, malgréle profond bouleversement de leurs pratiques professionnelles et de leurs horaires de travail. Ils ont apprécié d’être libérés de tâches routinières et peu valorisantes pour se rapprocher du soin et de la réalité clinique, notamment en participant aux réunions de concertation thérapeutique en infectiologie.


Cette transition et le déploiement sans heurts d’une organisation entièrement nouvelle ont été facilités par l’accompagnement unique et reconnu en gestion du changement que propose le partenaire industriel de l’équipe du Dr Cattoen.


Indicateurs de performance à l'étude


Bien que la crise sanitaire ait mis en suspens beaucoup de travaux en cours, nous prévoyons d’évaluer les bénéfices cliniques de ces nouveaux outils, par exemple en confrontant, avant et après leur déploiement, les données des logiciels du laboratoire et celles des logiciels de prescription. Des publications relatives à cette question commencent à voir le jour.[11] Nous allons mesurer le délai séparant la positivité de l’hémoculture de la prescription antibiotique initiale, sa pertinence, le délai d’ajustement de l’antibiogramme, le taux d’épargne des antibiotiques de recours, l’issue clinique… Plus complexe à mettre en œuvre, une étude médico-­économique serait également du plus grand intérêt.




Mise en ligne : 09/09/2021 / IW-EC-FR-SEPTEMBRE 2021-0060
Auteur : Dr Christian Cattoen (CH Valenciennes). Remerciements : Dr Nicolas Ettahar (CH Valenciennes). Rédaction : Martine Lenoble. Liens d’intérêts : Dr Christian Cattoen (CH Valenciennes) : contrat d’expertise (bioMérieux). Directrice de Clientèle : Noëlle Croisat, Éditions John Libbey Eurotext, 07 63 59 03 68, noelle.croisat@jle.com. Chef de projet : Valérie Toulgoat, valerie.toulgoat@jle.com. Conception graphique : Stéphane Bouchard. Crédits photo : ©bioMérieux. Document réservé à l’usage exclusif du corps médical. Dépôt légal : ©John Libbey 2021. La publication de ce contenu est effectuée sous la seule responsabilité de l’éditeur et de l’auteur. Ce document est diffusé en tant que service d’information aux professionnels de santé par bioMérieux.

Avec le soutien de institutionnel de
Avec le soutien de institutionnel de
Avec le soutien de institutionnel de
En collaboration avec